L'opposition congolaise conteste les résultats de la présidentielle

le
0
    BRAZZAVILLE, 23 mars (Reuters) - L'opposition congolaise a 
contesté mercredi les résultats partiels communiqués la veille 
par la commission électorale (CNEI) qui créditait le président 
sortant Denis Sassou-Nguesso de plus de 67% des voix à 
l'élection présidentielle de dimanche. 
    Selon Charles Zacharie Bowao, qui représente une coalition 
de cinq candidats de l'opposition, le chef d'Etat est, au mieux, 
arrivé en quatrième position dans les principales 
circonscriptions du pays.  
    Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, il écrit: 
"Les tendances annoncées hier par le président de la CNEI ne 
correspondent en rien à la réalité", avant d'énumérer les 
résultats comptabilisés par l'opposition. 
    "Dans aucun département et dans aucune des grandes villes du 
pays, qui représentent pourtant 75% du corps électoral, jamais 
le candidat Denis Sassou n'arrive en tête. Mieux, il se trouve 
en quatrième position, et ce, dans le meilleur des cas." 
    Charles Zacharie Bowao ne dit pas quel candidat de 
l'opposition est arrivé en tête ni comment ses chiffres ont été 
recueillis. 
    Le gouvernement a estimé que la publication des résultats 
par l'opposition était illégale et a coupé dimanche les 
communications par téléphonie, expliquant que cela permettrait 
d'éviter la propagation de résultats non-officiels et de 
provoquer des troubles. 
    Le département d'Etat américain dit avoir été informé de 
nombreuses irrégularités qui soulèvent selon lui des questions 
sur l'équité du processus électoral. 
    Les résultats définitifs doivent être communiqués par la 
CNEI mercredi. 
    Les tensions restent vives dans le pays, tout 
particulèrement dans le sud de la capitale, Brazzaville, bastion 
de l'opposition. 
    La police a tiré des grenades lacrymogènes dans matinée pour 
disperser des partisans de l'opposition réunis devant le siège 
de campagne d'un candidat. 
    La présence policière et militaire était également 
particulièrement visible à Pointe Noire, la capitale économique 
du pays. 
 
 (Rock Bouka,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant