L'opposition au président égyptien ne désarme pas

le
0
Après l'adoption du projet de Constitution qui sera soumis à référendum le 15 décembre, l'opposition à Mohamed Morsi a appelé à nouveau à une grande manifestation ce mardi.

Envoyé spécial au Caire

Place Tahrir, au centre du Caire, en ce lieu symbolique de la révolution anti- Moubarak, l'opposition libérale se rassemble désormais contre le nouveau pouvoir, représenté par un président issu des Frères musulmans. La large coalition de l'opposition, formée des partis laïques de droite comme de gauche, veut boycotter le référendum prévu le 15 décembre. Ce jour là, les Égyptiens devront dire «oui» ou «non» au projet de Constitution soutenu par le président Morsi, les Frères musulmans et leurs alliés salafistes.

L'opposition juge ce projet dangereux pour la démocratie, car il donne, selon elle, trop de place à la religion et ne garantit pas suffisamment les libertés. Le texte, très long avec ses 234 article, parfois vagues, a été rédigé par une Co...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant