L'opposition à Poutine dénonce un climat de peur en Russie

le , mis à jour à 17:07
5

MOSCOU, 9 juillet (Reuters) - Les opposants à Vladimir Poutine dénoncent le climat de peur qui, selon eux, est encore monté d'un cran en Russie à la suite de la décision de la chambre haute du Parlement de dresser une liste d'organisations jugées "indésirables". Sur cette liste dite "patriotique" validée mercredi par le Conseil de la Fédération, figurent douze organisations non gouvernementales (ONG), dont certaines ont leur siège aux Etats-Unis. L'inventaire a été envoyé au procureur général qui devra prendre la décision d'interdire ou non les ONG répertoriées. Selon l'opposition et des militants des droits de l'homme, l'initiative de l'équivalent du Sénat est le signe d'un plus vaste mouvement de répression qui vise à verrouiller la société civile. Deux autres organisations, considérées comme des "agents de l'étranger" en vertu d'une loi qui s'applique aux groupes percevant des financements étrangers, ont par ailleurs décidé de cesser leurs activités dans le pays. L'une de ces deux organisations, la fondation Dynasty, soutenait financièrement la recherche scientifique et l'éducation. L'annonce de sa fermeture a suscité une réaction sarcastique du blogueur et opposant Alexeï Navalny. "Mission accomplie", a-t-il écrit sur Twitter. "Un coup brillant, précis et efficace de la part des patriotes de Poutine. En plein dans le nid des vipères hostiles: les jeunes physiciens, mathématiciens et biologistes moléculaires", a-t-il ajouté. Le Kremlin nie mener un mouvement de répression mais selon Tanya Lokshina, chef du programme russe à l'organisation Human Rights Watch, basée à New York, les parlementaires russes devraient prochainement établir de nouvelles listes d'"indésirables". Vladimir Poutine a affirmé après son retour au Kremlin en 2012 qu'il ne comptait pas laisser les pays occidentaux utiliser les groupes de défense des droits de l'homme pour "déstabiliser" la Russie. (Timothy Heritage; Simon Carraud pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 9 juil 2015 à 21:17

    la censure marche à fond la caisse. Les ONG sont des espions de la CIA. Si mon message saute encore, je le referai.

  • jpc50 le jeudi 9 juil 2015 à 21:00

    C'est grand la Sibérie et les goulags immenses, quant aux vendus...

  • pbenard6 le jeudi 9 juil 2015 à 18:55

    l'opposition à poutine est tellement nombreuse qu'elle tiendrait dans une seule cellule

  • jpc50 le jeudi 9 juil 2015 à 18:13

    Démocratie selon Poutine, Melanchon et Tsipras....

  • kurki le jeudi 9 juil 2015 à 17:12

    Qui a tiré le premier ?