L'opposition à Chavez reste divisée

le
0
Craignant d'être accusés de putsch, les adversaires du président vénézuélien peinent à exploiter la vacance du pouvoir.

De notre envoyé spécial à Caracas

Il ne viendra donc pas. Le président de l'Assemblée nationale vénézuélienne, Diosdado Cabello, a lu une lettre datée du 8 janvier, dans laquelle le vice-président annonçait que le président Chavez ne pourrait pas assister à la cérémonie d'investiture qui doit se dérouler, selon l'article 231 de la Constitution, ce jeudi 10 janvier.

La dernière fois que les Vénézuéliens ont vu Chavez, c'était le 8 décembre: il brandissait un crucifix et annonçait qu'il repartait à Cuba subir une quatrième opération pour un cancer détecté en juin 2011. Depuis, aucune image, aucun son, pas même une lettre à la population pour les fêtes de fin d'année. Habitués à être submergés de discours du président, les Vénézuéliens sont comme en manque. Les quelques communiqués lus par des membres du gouvernement ne do...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant