L'opposition à Canal+ fourbit ses armes

le
0
Après le rachat de Direct 8, concurrents et pouvoirs publics s'interrogent sur le statut de la chaîne.

Canal+ joue gros. À la suite du rachat des chaînes Direct 8 et Direct Star par le groupe de Bertrand Meheut, de nombreuses voix se sont élevées pour tenter de limiter la puissance de la chaîne cryptée. Les cabinets ministériels se posent même la question de revoir la sacro-sainte convention de ­Canal + qui lui octroyait de nombreux avantages lors du lancement en 1984. Comme l'a révélé La Tribune, les pouvoirs publics sont sensibles à l'argument de TF1 qui a rappelé le statut dérogatoire dont bénéficie la chaîne. La première mesure est la possibilité pour la chaîne payante de faire appel à la publicité. TF1 et M6 aimeraient que Canal+ soit privée de recettes publicitaires (150 millions d'euros cette année). Mais les connaisseurs du dossier rappellent qu'«à sa création, c'est parce que cette nouvelle chaîne se vit imposer des plages en clair par le législateur qu'elle a obtenu le droit à la pub». Dans le cas où la loi reviendrait sur ce droit à la pub

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant