L'opposant sud-soudanais Riek Machar est parti à l'étranger

le
0
    JUBA, 18 août (Reuters) - L'ancien vice-président Riek 
Machar a quitté le Soudan du Sud et se trouve dans un pays "sûr" 
de la région, ont déclaré jeudi des responsables de 
l'opposition. 
    Après deux ans d'une guerre civile qui a fait plus de 10.000 
morts et deux millions de déplacés, Riek Machar et le président 
Salva Kiir ont signé l'an dernier un accord de paix prévoyant la 
formation d'un gouvernement d'union et le retour de l'opposant 
dans la capitale, Juba. 
    Mais le cessez-le-feu a été rompu à plusieurs reprises et 
Riek Machar a quitté Juba le mois dernier après de violents 
combats en réclamant le déploiement d'une force d'interposition 
internationale. 
    Le Conseil de sécurité des Nations unies a autorisé vendredi 
le déploiement d'une telle force de protection de 4.000 casques 
bleus africains mais le gouvernement sud-soudanais a émis des 
réserves sur son déploiement.   
    Dans un communiqué, la SPLA-IO (Armée de libération des 
peuples du Soudan, dans l'opposition), le mouvement de Riek 
Machar, indique jeudi que l'ancien vice-président est parti 
mercredi "dans un pays sûr de la région". Son porte-parole, 
James Gatdet Dak, a précisé qu'il s'agissait d'un pays voisin. 
     
 
 (Denis Dumo; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant