L'opposant russe Boris Nemtsov tué par balle en plein Moscou

le
3
L'opposant russe Boris Nemtsov tué par balle en plein Moscou
L'opposant russe Boris Nemtsov tué par balle en plein Moscou

L'opposant russe, Boris Nemtsov, a été tué par balles à 55 ans en plein centre de Moscou (Russie), dans la nuit de vendredi à ce samedi. Il se promenait avec une jeune femme sur le Grand Pont de pierre, juste à côté du Kremlin, le siège de la présidence, quand un homme tirant d'une voiture l'a abattu de quatre balles dans le dos.

Selon son porte-parole, Vladimir Poutine a aussitôt réagi, estimant «que cet assassinat brutal portait les marques d'un meurtre commandité et avait tout d'une provocation». Le président russe a également demandé au Comité d'enquête, au ministère de l'Intérieur et au FSB (ex-KGB) d'enquêter. «C'est une terrible tragédie pour tout le pays», a pour sa part déclaré l'ancien ministre des Finances de Vladimir Poutine, Alexeï Koudrine.

«Devant moi, je vois le corps de Boris»

«Une voiture s'est approchée, quelqu'un a tiré des coups de feu, dont quatre l'ont touché dans le dos, causant sa mort», selon le ministère de l'Intérieur. «Pas moins de six ou sept coups de feu ont été tirés sur Boris Nemtsov par un inconnu circulant en voiture», a précisé un responsable du Comité d'enquêtes.

Plusieurs personnes ont été témoins de la scène, dont un proche de Boris Nemtsov, l'opposant Ilia Iachine. «Devant moi, je vois le corps de Boris. Il y a beaucoup de policiers autour», a-t-il confié à l'agence de presse Ria Novosti. Un important dispositif policier a été déployé sur les lieux, dont les accès ont été bloqués.

Ancien vice-Premier ministre de Boris Eltsine, libéral, Nemtsov était une figure de l'opposition russe. Très critique à l'égard du pouvoir en place, il appelait le parti de Vladimir Poutine, «le parti des voleurs», dénonçant notamment la corruption des élites. Il avait récemment confié à la presse que sa mère était très inquiète, estimant que le président russe pourrait le faire tuer.

Cofondateur, avec Boris Nemtsov, du mouvement libéral ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le samedi 28 fév 2015 à 11:30

    La démocratie, selon Poutine, très appréciée par certains français nostalgiques de l'URSS

  • M8252219 le samedi 28 fév 2015 à 11:09

    C'est que depuis un certain temps ce n'est pas la Russie qui est envahie,mais l'Ukraine avec l'aide des Russes qui à déjà annexé la Crimée et que c'est un opposant à cette politique expansionniste qui est assassiné "on" peux toujours nier l'évidence!!!!

  • M8252219 le samedi 28 fév 2015 à 10:32

    les adversaires de Poutine ne font pas de vieux os!!!!!Les pro-russe français apprécierons ce genre de démocratie