L'opposant Moïse Katumbi brigue la présidence en RDC

le
0
    KINSHASA, 4 mai (Reuters) - Moïse Katumbi, l'une des figures 
les plus en vue de l'opposition en République démocratique du 
Congo, a annoncé mercredi qu'il se portait candidat à la 
présidence en novembre prochain. 
    "J'accepte avec humilité cette lourde responsabilité", a 
déclaré Moïse Katumbi sur son compte Twitter, en réaction à sa 
désignation comme candidat à la présidence par trois coalitions 
d'opposition (G7, Collectif des nationalistes, Alternance pour 
la République 2016) ces dernières semaines.  
    "Les basses manoeuvres du pouvoir n'entravent pas mon combat 
pacifique. Je serai le candidat de l'Etat de droit", a ajouté 
Moïse Katumbi.  
    L'opposition soupçonne l'actuel président Joseph Kabila de 
vouloir se maintenir au pouvoir au-delà de son mandat qui expire 
cette année. 
    Plus de 40 personnes sont mortes dans des manifestations 
liées à la limitation des mandats présidentiels en janvier 2015. 
    Il paraît peu probable que l'élection présidentielle ait 
lieu dans les délais prévues car le gouvernement invoque des 
obstacles logistiques et budgétaires.  
    Moïse Katumbi, un homme d'affaires multi-millionnaire, a été 
le gouverneur de la région du Katanga de 2007 à septembre 2015, 
quand il a quitté le parti de Joseph Kabila, l'accusant de 
vouloir rester président au-delà de la limite des deux mandats 
présidentiels consécutifs fixés par la Constitution.  
    Joseph Kabila est au pouvoir depuis 2001.   
 
 (Aaron Ross, Kenny Katombe; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant