L'opposant Khodorkovski accuse Poutine de mentir sur l'Ukraine

le
1

BERLIN, 29 août (Reuters) - Mikhaïl Khodorkovski, un des opposants les plus en vue de Vladimir Poutine après avoir passé une décennie en prison, a accusé vendredi Moscou de mentir sur son implication dans le conflit en Ukraine et a appelé les Russes à se mobiliser pour mettre fin à une guerre "inégale". "Nous devrions et nous pouvons arrêter cela. Il suffirait de descendre dans la rue, de se mettre en grève", écrit l'ancien oligarque russe, qui vit en exil en Suisse, dans un communiqué envoyé aux médias allemands et mis en ligne sur son site internet. "Les autorités (russes) feraient marche arrière en un instant parce qu'elles sont lâches. Mais non, au lieu de cela, nous préférons continuer à croire et à faire croire, et à pleurer aux funérailles (des soldats russes tués sur le front ukrainien)", ajoute-t-il. Mikhaïl Khodorkovski, 51 ans, a été gracié par décret présidentiel en décembre dernier et a immédiatement demandé l'asile à la Suisse. Il avait été arrêté en 2003 sur des accusations de fraude et d'évasion fiscale, des charges qu'il a toujours niées, après s'être opposé à Vladimir Poutine. L'ancien patron de la société pétrolière Ioukos accuse dans son communiqué les autorités russes "d'envoyer des soldats et de l'équipement militaire" en Ukraine et de "mentir comme un arracheur de dents" à propos du conflit. (Alessandra Prentice; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.