L'opposant Kassianov pris à partie dans un restaurant moscovite

le
0
    MOSCOU, 10 février (Reuters) - L'ancien Premier ministre 
russe Mikhaïl Kassianov, estimant sa sécurité et même sa vie 
menacées, a porté plainte après avoir été pris à partie par une 
dizaine d'hommes mardi soir dans un restaurant moscovite. 
    Le Kremlin a affirmé que cet adversaire résolu du président 
Vladimir Poutine avait simplement eu affaire à des voyous et que 
cet incident n'avait aucun lien avec la politique. 
    Il y a dix jours, le président tchétchène Ramzan Kadirov, 
grand allié de Poutine, a suscité les protestations de 
l'opposition russe et de l'Union européenne en diffusant sur les 
réseaux sociaux une vidéo montrant Kassianov, dirigeant du parti 
d'opposition Parnas, dans le viseur d'un fusil à lunette. 
  
    "Dans un restaurant du centre de Moscou, une dizaine 
d'individus qui ne semblaient pas être des slaves ont lancé sur 
moi un gâteau et ont proféré des menaces. Ils sont ensuite 
partis en voiture", a raconté mercredi Mikhaïl Kassianov. 
    "Pour moi, cette attaque est directement liée à mes 
activités politiques et aux menaces de Kadirov, contre lequel 
j'ai également porté plainte il y a quelques jours", a-t-il dit 
au quotidien économique RBC. 
    Mais pour Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, les 
agresseurs de Kassianov étaient tout simplement des voyous, "qui 
doivent bien sûr être condamnés". La police de Moscou a précisé 
que la plainte de l'opposant avait été enregistrée et était en 
cours d'examen. 
 
 (Dmitry Solovyov avec Maria Tsvetkova et Vladimir Soldatkin; 
Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant