L'opposant gabonais Jean Ping saisit la Cour constitutionnelle

le
0
    LIBREVILLE, 8 septembre (Reuters) - L'opposant gabonais Jean 
Ping a saisi jeudi la Cour constitutionnelle pour contester le 
résultat de l'élection présidentielle du 27 août, remportée par 
le président sortant Ali Bongo, a annoncé son porte-parole Jean 
Gaspard Ntoutoume Ayi lors d'une conférence de presse.  
    Jean Ping, qui revendique la victoire et exhorte la 
communauté internationale à réagir, avait jusqu'à ce jeudi 15h00 
GMT pour déposer un recours.  
    L'opposant demande à la Cour d'autoriser un recomptage des 
voix dans la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du pays.  
Ping affirme que la participation a été gonflée dans ce fief 
d'Ali Bongo pour offrir la victoire au président sortant.  
    Avant de saisir la Cour constitutionnelle, Jean Ping avait 
dit ne pas faire confiance à cette institution selon lui acquise 
à Ali Bongo. Les Nations unies l'ont toutefois exhorté à 
entreprendre cette démarche.  
 
 (Geraud Wilfried Obangome; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant