L'opérateur britannique Talktalk piraté à son tour

le
0
    2 décembre (Reuters) - L'opérateur télécoms britannique 
Talktalk  TALK.L  a été victime jeudi d'un piratage informatique 
ayant affecté "un petit nombre de routeurs de clients". 
    "Comme d'autres fournisseurs d'accès internet au Royaume-Uni 
et à l'étranger, nous prenons des mesures pour évaluer l'impact 
potentiel du ver informatique Mirai", déclare Talktalk dans un 
communiqué, ajoutant avoir renforcé ses procédures de contrôle. 
    Mirai est un logiciel malveillant qui, en octobre, a bloqué 
l'accès à certains des sites internet les plus utilisés dans le 
monde comme Twitter ou Spotify. 
    Il est aussi impliqué dans la panne qui a affecté en début 
de semaine plusieurs centaines de milliers de clients de 
Deutsche Telekom  DTEGn.DE . Cette panne s'inscrirait dans le 
cadre plus vaste d'une tentative mondiale de piratage de 
routeurs, selon les autorités allemandes et des experts en 
cybersécurité.   
    La poste britannique a aussi fait état jeudi d'un piratage 
informatique contre certains types de routeurs dimanche, ce qui 
aurait affecté environ 100.000 de ses clients. 
    Le Post Office assure qu'aucune donnée personnelle n'a été 
altérée. "Nous avons identifié la source du problème et mis en 
place une solution", dit-il. 
 
 (Kanishka Singh et Rama Venkat Raman à Bangalore; Bertrand 
Boucey pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant