L'Opep se prépare à une réunion tendue vendredi

le
0
    * La stratégie de l'Opep fait l'objet de critiques 
    * Le cartel n'en devrait pas moins garder le cap 
    * Une baisse de la production hautement improbable 
 
    par Rania El Gamal et Reem Shamseddine 
    VIENNE, 1er décembre (Reuters) - La réunion de 
l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), vendredi 
à Vienne, devrait être tendue, la stratégie du cartel visant à 
maintenir des niveaux de production élevés n'étant pas du goût 
de tous ses membres. 
    Le prix du baril a baissé de plus de moitié en 18 mois, 
passant de 115 dollars à environ 45 dollars. Le relèvement des 
taux d'intérêt américains, attendu par les marchés pour la 
mi-décembre, pourrait accentuer la baisse, qui s'explique 
principalement par la surabondance de l'offre face à une demande 
atone. 
    L'Opep n'en devrait pas moins persister dans sa stratégie de 
défense de ses parts de marché, qui a atteint l'un de ses 
objectifs en étouffant l'explosion de la production de pétrole 
de schiste aux Etats-Unis. La production des pays hors Opep 
devrait en outre baisser en 2016 pour la première fois en près 
de 10 ans en raison de coupes dans les investissements.  
    Le problème de l'abondance de l'offre subsiste cependant. La 
Russie, qui ne fait pas partie de l'Opep, et l'Irak, qui en est 
membre, ont ainsi augmenté leurs livraisons et l'Iran s'apprête 
à en faire autant après la levée attendue des sanctions 
internationales contre le régime de Téhéran. 
    Dans ce contexte, les membres les plus fragiles du cartel 
craignent de voir le baril sombrer vers les 20 dollars le baril 
et expriment de plus en plus ouvertement leurs critiques à 
l'égard de la stratégie de l'Opep, initiée par l'Arabie 
saoudite. 
    Les partisans traditionnels de la hausse des prix, dont 
l'Iran, l'Algérie et le Venezuela, mais aussi des membres plus 
modérés comme l'Equateur et l'Irak ont qualifié d'exagérément 
optimistes la prévision du secrétariat de l'Opep d'une demande 
s'élevant à 1,25 million de barils par jour (bpj) l'an prochain. 
    Ces membres s'attendent plutôt à une demande d'un million de 
bpj en 2016, soit une baisse significative par rapport au 
chiffre de cette année, qui devrait dépasser 1,7 million de bpj. 
     
    LA PRODUCTION AUGMENTE TOUJOURS 
    La production de l'Opep ne montre cependant aucun signe de 
ralentissement. Elle a atteint 31,77 millions de bpj en 
novembre, contre 31,64 millions le mois précédent, selon une 
enquête Reuters. 
    Depuis le lancement par l'Opep de sa stratégie actuelle, en 
novembre 2014, la production des membres du cartel a progressé 
de 1,5 million de bpj. Elle n'est actuellement pas loin du 
chiffre de 31,88 millions de bpj atteint en juillet dernier, un 
record depuis que Reuters a commencé à mesurer cette production, 
en 1997.  
    Avant la réunion ministérielle de vendredi, le ministre 
iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh, a écrit à la présidence de 
l'Opep pour réclamer le respect du plafond de production du 
cartel, soit 30 millions de bpj, rapporte l'agence de presse 
iranienne Mehr. 
    A son arrivée mardi à Vienne, le ministre saoudien du 
pétrole, Ali al Naïmi, a feint d'ignorer le débat en cours. 
    "Quelle stratégie ?", a-t-il demandé. "Qui a dit que nous 
défendions des parts de marché ?" 
    Un revirement de l'Opep à l'occasion de la réunion de 
vendredi est peu probable. Il ne pourrait survenir que si les 
grands producteurs non membres du cartel, particulièrement la 
Russie, participaient à une réduction coordonnée de la 
production mondiale. 
    La Russie, dont la production a atteint 10,78 millions de 
bpj en octobre, nouveau record de l'ère post-soviétique, a fait 
savoir lundi qu'elle n'enverrait pas d'observateur à la réunion 
de l'Opep cette semaine et ne participerait pas non plus à des 
consultations préalables.  ID:nL8N13P40E  
 
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
AVANT-PAPIER-L'Opep va maintenir le cap malgré la crainte d'un 
baril à $20      ID:nL8N13K1T8  
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique 
Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant