L'Opep juge que le marché du pétrole va mieux-sources

le
0
    DUBAI/LONDRES, 26 mai (Reuters) - Les responsables de l'Opep 
ont eu une appréciation plus positive sur la situation du marché 
du pétrole lors d'une réunion cette semaine à Vienne, ont dit 
deux sources jeudi, signe que le cartel ne devrait pas modifier 
sa politique actuelle lors d'une réunion ministérielle prévue le 
2 juin. 
    Les cours du pétrole ont fortement rebondi depuis le creux à 
27 dollars touché en janvier. Le Brent de la mer du Nord  LCOc1  
est ainsi repassé jeudi au-dessus de 50 dollars le baril pour la 
première fois depuis le 4 novembre. 
    Malgré la hausse des exportations de l'Iran après la levée 
de sanctions occidentales, la stratégie suivie depuis deux ans 
par l'Opep, qui a décidé sous l'impulsion de l'Arabie saoudite 
de ne pas baisser sa production pour privilégier la défense des 
parts de marché, semble commencer à porter ses fruits: les 
producteurs hors-Opep dont les coûts d'extraction sont plus 
élevés réduisent leurs activités et les stocks diminuent. 
    Des représentants des 13 pays membres de l'Organisation des 
pays exportateurs de pétrole (Opep) et du secrétariat du cartel 
à Vienne se sont réunis pendant deux jours mardi et mercredi 
pour débattre de l'état du marché. 
    "Le marché se porte bien et les réserves baissent", a dit 
une source. "L'anticipation, c'est une poursuite de la 
contraction de la production non-Opep." 
    Une autre source a abondé dans ce sens en soulignant que le 
jugement général sur la situation du marché au cours de cette 
réunion était globalement meilleur. 
    "Le marché s'améliore", a dit ce deuxième délégué. 
    Les tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran, rivaux 
régionaux, ont empêché le mois dernier la conclusion du premier 
accord en 15 ans entre l'Opep et des pays non-Opep sur un gel 
des niveaux de production. 
    L'idée d'un gel a de nouveau été avancée par le Venezuela 
lors de la réunion de cette semaine à Vienne mais elle a été 
rapidement écartée, les représentants considérant que cette 
question devait abordée au niveau ministériel, ont dit les 
sources. 
    L'Opep a renoncé en décembre dernier à ses objectifs de 
production et elle ne devrait pas revenir en arrière lors de la 
réunion ministérielle du 2 juin, pensent des délégués auprès du 
cartel et des analystes. 
 
 (Alex Lawler et Rania El Gamal; Bertrand Boucey pour le service 
français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant