L'Opep augmente sa production dans un marché excédentaire

le
0

* La production de l'Opep en hausse à 810.000 bpj en mars * Le cartel prévoit un excédent de 1,52 mlns bpj en 2015 (Actualisé avec détails, citations, commentaires et contexte) par Alex Lawler LONDRES, 16 avril (Reuters) - L'Opep a dit jeudi que sa production de pétrole avait augmenté en mars, s'ajoutant à une offre mondiale déjà excédentaire, malgré des signes d'une augmentation de la demande. Le cartel prévoit désormais que la demande pour son pétrole sera en moyenne de 29,27 millions de barils par jour (bpj) en 2015, soit une progression de 80.000 par rapport à sa prévision précédente. La baisse des prix, résultant d'une offre surabondante, a amené certains producteurs extérieurs à l'organisation à réduire leur production. C'est notamment le cas aux Etats-Unis, où les coûts d'extraction sont plus élevés. "La stratégie de l'Opep pour faire pression sur les producteurs à coûts élevés fonctionne mais cela ne semble plus une priorité pour chaque membre individuel de l'organisation qui cherche à présent à produire autant que possible", relève Jamie Webster, analyste chez IHS et expert de l'Opep. "La forte croissance de la production de l'Opep montre qu'ils ont encore la capacité et la volonté d'aller plus haut, même si le marché mondial n'en a pas vraiment besoin en ce moment", ajoute-il. La décision des gros producteurs de maintenir leur production à des niveaux élevés peut s'expliquer en outre par la volonté d'occuper des parts de marché avant une hausse éventuelle des exportations iraniennes à la suite d'un accord sur son programme nucléaire de Téhéran. Le rapport note que l'offre non-Opep augmentera de seulement 680.000 barils par jour cette année, contre une prévision initiale de 850.000. L'Opep va plus que combler ce différentiel. Selon des sources citées par le rapport, l'organisation a extrait 30,79 millions de bpj en mars, soit une augmentation de 810.000 barils par jour comparé à février. LE BRENT REPART À LA BAISSE Ce chiffre confirme les estimations d'une hausse de la production du cartel en mars, conséquence d'une augmentation de la production de l'Arabie Saoudite et de l'Irak et d'une reprise partielle de la production libyenne. Sur le marché du pétrole, le Brent de la mer du Nord LCOc1 est reparti à la baisse après la publication de ce rapport dans un marché toujours aussi volatil. L'an dernier, l'Opep a refusé de réduire ses quotas de production, disant vouloir préserver ses parts de marché en ralentissant la production des pays aux coûts plus élevés, notamment les Etats-Unis. Les pays non-membres de l'Opep s'attendaient à ce que l'organisation poursuive sa politique historique consistant à préserver un baril de pétrole autour de 100 dollars.. Si l'Opep maintient ce rythme d'extraction, le rapport note que l'offre excédentaire atteindra 1,52 million de bpj en 2015 et 2,78 millions de bpj au premier semestre - bien plus que l'excédent prévu le mois dernier. Le rapport mensuel de l'Opep est publié au lendemain de celui de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui relève que la production de l'Opep a atteint 31,02 millions de bpj en mars, son plus haut niveau depuis près de deux ans. Selon l'AIE, cette flambée pourrait traduire une course aux parts de marché. ID:nL5N0XC1HE (avec Henning Gloystein; Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant