L'Onu va sanctionner Al Nousra et l'État islamique-diplomates

le
0

NATIONS UNIES, 14 août (Reuters) - Le Conseil de sécurité de l'Onu doit adopter vendredi une résolution visant à affaiblir les djihadistes en Irak et en Syrie en mettant sur liste noire six personnalités et en menaçant de sanctions ceux qui soutiennent les activistes, a-t-on appris jeudi de source diplomatique. Selon des diplomates ayant requis l'anonymat, une proposition de résolution rédigée par la Grande-Bretagne visant l'État islamique (EI) et le Front al Nousra doit être adoptée à l'unanimité par le Conseil de sécurité. Le projet de résolution -que s'est procuré Reuters- "déplore et condamne de la plus forte manière les actes terroristes de l'EI et leur violente idéologie extrémiste ainsi que leurs abus graves, systématiques et généralisés des droits de l'homme et leurs violations du droit humanitaire international." Le texte condamne le recrutement de combattants étrangers et dit que les 15 membres du Conseil de sécurité sont "prêts à mettre sur liste noire ceux qui recrutent ou participent aux activités" du Front al Nousra et de l'État islamique. Selon le texte de la résolution, les gisements de pétroles sous le contrôle des deux groupes leur "génèrent des revenus qui soutiennent leurs efforts de recrutement et renforcent leurs capacités opérationnelles à organiser et perpétrer des attaques terroristes." La résolution appellerait des experts des Nations unies à remettre un rapport sous 90 jours sur la menace représentée par le Front al Nousra et l'État islamique. (Michelle Nichols; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant