L'ONU se mobilise sur plusieurs fronts

le
0
La communauté internationale se mobilise sur plusieurs fronts à l'ONU pour tenter de juguler la folie meurtrière du Guide libyen, alors que le chargé d'affaires libyen auprès de l'ONU a démissionné vendredi.

Le Conseil de sécurité se réunit 

Paris et Londres, suivis par la plupart des pays européens, ont déposé vendredi matin un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU. Ce texte prévoit un «embargo total sur les armes et des sanctions», a déclaré Michèle Alliot-Marie, la ministre des Affaires étrangères. Outre des sanctions financières à l'encontre de Mouammar Kadhafi et de ses proches, la création d'une zone d'exclusion aérienne sur l'Est libyen «libéré» est envisagée, comme ce fut le cas à partir de 1992 au-dessus du Kurdistan irakien. «Il faut d'abord que l'on puisse mener les évacuations d'étrangers», a précisé la chef de la diplomatie française. Le Conseil de sécurité devait étudier le projet hier soir, mais aucune décision immédiate n'était attendue. Des diplomates occidentaux ont dit espérer un vote la semaine prochaine.

La Cour pénale internationale pourrait être saisie 

Souhaitée par les pays européens, appuyée par

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant