L'Onu s'inquiète pour le Burundi où le fils du principal défenseur des droits de l'homme a été enterré

le
0

Au Burundi, l'enterrement du fils du principal défenseur des droits de l'homme, assassiné vendredi dernier, témoigne de la nature des violences qui continuent à ravager le pays. Pour éviter l'aggravation des "tensions meurtrières", le ministre français de la Défense plaide pour l'envoi d'une mission d'observation des Nations Unies dans ce pays.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant