L'Onu s'inquiète du sort des habitants de Zabadani en Syrie

le
0

BEYROUTH, 22 juillet (Reuters) - L'envoyé spécial des Nations unies sur la Syrie, Staffan de Mistura, se dit vivement préoccupé par le sort des civils dans la ville de Zabadani, cible d'une offensive de l'armée gouvernementale et du Hezbollah depuis le début du mois. Citant des sources locales, le diplomate déclare dans un communiqué diffusé mardi soir que l'armée a largué sur cette ville proche du Liban et tenue par les rebelles un grand nombre de barils d'explosifs, faisant de nombreux morts parmi les civils et causant des destructions d'ampleur sans précédent. Selon Staffan de Mistura, l'aviation syrienne a bombardé le centre et la périphérie de la ville et les insurgés ont riposté en tirant des roquettes ou des obus de mortier sur deux villages proches d'Idlib, plus au nord. Un grand nombre de civils sont pris au piège dans ces deux localités d'Al Fouad et Kefraya. Située à seulement 45 km au nord-ouest de Damas, Zabadani est l'un des derniers bastions de la rébellion sunnite le long de la frontière avec le Liban. Selon les insurgés, la ville a été en grande partie évacuée par la population civile mais quelque 500 familles seraient toujours sur place. (Sylvia Westall; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant