L'Onu s'inquiète des déplacements de civils en Afghanistan

le
0
    KABOUL, 20 octobre (Reuters) - L'Afghanistan fait face à une 
vague de retours de réfugiés et à des déplacements de population 
responsables d'une crise croissante dans le pays, indique l'Onu 
jeudi tout en lançant un appel à des fonds supplémentaires. 
    Près de 400.000 Afghans, qui avaient trouvé refuge au 
Pakistan, sont rentrés dans leur pays, dont plus de 50.000 en 
une seule semaine au mois d'octobre, précisent les Nations 
unies. 
    Ce mouvement migratoire se combine avec d'importants 
déplacements de populations qui concernent près de 300.000 
civils sur le territoire afghan. 
    En septembre l'Onu et des ONG avaient lancé un appel en 
faveur d'une aide d'urgence de 152 millions de dollars (138 
millions d'euros). 
    Dans un rapport le mois dernier, l'Onu reconnaît que ces 
flux migratoires dépassent les ressources de la communauté 
humanitaire. 
    Des évaluations estimaient qu'en milieu d'année, environ un 
million d'Afghans dépendaient de l'aide humanitaire. Mais ce 
chiffre n'est plus pertinent et sous-estime probablement 
l'ampleur du problème, selon Mark Bowden, coordinateur de 
l'action de l'Onu à Kaboul,  
    Le gouvernement de Kaboul n'a pas encore mis en place de 
politique nationale pour aider les personnes déplacées et de 
nombreuses agences gouvernementales "manquent des moyens 
nécessaires pour accomplir leurs missions", a estimé Chaloka 
Beyani, export onusien qui a mené une mission de vérification 
dans plusieurs camps en Afghanistan. 
 
 (Josh Smith; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant