L'ONU s'efforce de reprendre pied en Syrie

le
0
Après une trêve pendant les fêtes de l'Aïd, l'Onu a préparé différents plans d'opérations de maintien de la paix qui pourraient mobiliser jusqu'à 3000 hommes de troupes.

Après l'échec, au printemps dernier, de la mission d'intermédiation et d'interposition de Kofi Anan dans la guerre civile syrienne, l'Onu essaie de reprendre pied à Damas. Pour remplacer Kofi Anan - qui avait fini par démissionner par lassitude devant la paralysie du Conseil de sécurité -, le secrétaire général a choisi un émissaire arabophone, habitué de surcroît des terrains les plus difficiles. L'Algérien Lakhdar Brahimi a eu une idée toute simple: proposer au gouvernement syrien et aux rebelles une trêve, pendant les festivités de l'Aïd al-Adha, la fête du sacrifice (d'Abraham), l'une des plus sacrées du calendrier musulman. S'il parvient à faire taire les armes du 26 au 28 octobre, ce serait déjà un progrès considérable. L'idée de Brahimi est de prolonger ensuite cette trêve le plus longt...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant