L'ONU s'alarme des prix agricoles élevés

le
0
INFOGRAPHIE - Encore 850 millions de personnes à travers le monde souffrent de malnutrition, selon le rapport annuel de la FAO.

À Rome

La volatilité des prix des denrées alimentaires de base risque de persister et même de s'aggraver pendant dix ans, accroissant la vulnérabilité des populations paysannes les plus pauvres de la planète. C'est la crainte des trois agences de l'ONU chargées de combattre la faim dans le monde: FAO (Organisation pour l'agriculture et l'alimentation), PAM (Programme alimentaire mondial) et Fida (Fonds international de développement agricole).

Dans leur rapport annuel sur «l'insécurité alimentaire dans le monde», ces trois agences basées à Rome dénoncent les fluctuations erratiques des cours sur les marchés internationaux. «Les petits pays tributaires des importations, en Afrique surtout, sont particulièrement touchés», notent-elles. Trente-deux pays ont aujourd'hui besoin de recevoir une aide extérieure en raison de mauvaises récoltes, de conflits ou de calamités naturelles.


Le rapport souligne que cette hausse des prix, qui a connu un pic en fév

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant