L'ONU réexamine sa mission en Syrie

le
0
L'armée de Bachar el-Assad poursuit ses bombardements contre la rébellion.

La diplomatie onusienne discutait mardi soir à New York de l'avenir de sa mission d'observation en Syrie, suspendue en raison des violences meurtrières, qui se sont poursuivies le même jour, notamment dans la province de Homs (centre).

Le plan de paix de l'émissaire international et ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan, préconisant un cessez-le-feu et un dialogue politique, est depuis un moment déjà dans l'impasse. Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU ne sait comment le réactiver, il lui faut désormais s'interroger sur les conditions mêmes de la mission de ses observateurs en Syrie, mission conditionnant le passage aux étapes ulté­rieures du plan Annan.

Samedi dernier, le général Robert Mood, le chef de cette mission de l'ONU (Misnus), a décidé de la suspendre, en raison de «l'intensification des violences», qui ont fait plus de 3300 morts depuis son déploiement en avril. Mardi soir, au siège new-yorkais des Nations unies, le général Mood a expl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant