L'Onu réclame la libération des avocats détenus en Chine

le
0
    GENEVE, 16 février (Reuters) - Le haut-commissaire de l'Onu 
aux droits de l'homme a réclamé mardi la libération de tous les 
avocats arrêtés en Chine depuis juillet.  
    "Nous assistons à un schéma très inquiétant en Chine, qui a 
de graves conséquences sur la société civile et le travail 
important qu'elle réalise à travers tout le pays", dit Zeid 
Ra'ad Al Hussein dans un communiqué.  
    "Les acteurs de la société civile, qu'il s'agisse d'avocats, 
de journalistes ou d'employés d'ONG, ont le droit de faire leur 
travail, et il est du devoir de l'Etat de les soutenir et de les 
protéger (...) J'exhorte le Gouvernement chinois à tous les 
libérer immédiatement et sans condition", ajoute-t-il.  
    Environ 250 avocats, assistants juridiques et militants des 
droits de l'homme ont été interpellés en Chine depuis le début 
de la répression, début juillet, selon le communiqué.  
    Beaucoup été relâchés depuis. Le mois dernier, 15 autres 
avocats des droits de l'homme ont été arrêtés, dont dix ont été 
accusés de "subversion de l'Etat", un crime passible de la 
prison à vie.  
 
 (Stephanie Nebehay, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant