L'Onu promet d'être très ferme après de nouvelles accusations d'abus sexuels en Centrafrique

le
0

Le patron de l'Onu en Centrafrique promet d'être très ferme après les nouvelles accusations de cette semaine portant à 26 le nombre de casques bleus soupçonnés d'abus sexuels dans ce pays. Cette fois, les victimes présumées sont quatre fillettes de Bangui.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant