L'ONU prolonge de six mois sa mission en Côte d'Ivoire

le
0
Le Conseil de sécurité envisage aussi d'envoyer des troupes supplémentaires. Washington évoque de son côté des sanctions «dans les prochains jours»

La Côte d'Ivoire s'enfonce dans la violence. Pour y remédier, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution ce lundi, évoquant de nouvelles «sanctions ciblées contre des personnes qui, entre autres choses, menacent le processus de paix et la réconciliation nationale, y compris en sabotant le résultat du processus électoral». Des sanctions pourront également être décidées contre ceux qui «font obstruction au travail de l'opération de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci) et des autres acteurs internationaux et ceux qui commettent des violations graves des droits de l'homme», ajoute le texte.

Le Conseil de sécurité fait référence aux accusations de «violations massives des droits de l'Homme» portées dimanche par la Haut commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU, Navi Pillay. Selon elle, les violences contre des partisans du rival de Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, ont fait «ces trois derniers jours plus de 50 morts». Des accusations rejetées par le ca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant