L'Onu préoccupée par l'expulsion d'Arabes sunnites de Kirkouk

le
0
    ERBIL, Irak, 25 octobre (Reuters) - Les Nations unies se 
sont déclarées mardi préoccupées par l'expulsion par les 
autorités kurdes de 250 familles arabes sunnites de Kirkouk, 
après l'incursion de djihadistes de l'Etat islamique vendredi 
dans cette ville du nord de l'Irak. 
    Lise Grande, coordinatrice des Nations unies pour les 
affaires humanitaires en Irak, a réaffirmé que l'Onu s'attendait 
à un exode massif hors de Mossoul - peut-être dans les jours qui 
viennent -, alors que l'armée irakienne s'apprête à pénétrer à 
l'intérieur même de cette grande ville où sont pris au piège 1,5 
million de civils. 
    Dans le pire des scénarios, ajoute Lise Grande, il est 
possible que l'EI, qui contrôle Mossoul depuis juin 2014, 
recoure à des "armes chimiques artisanales" pour repousser 
l'assaut. 
    A Kirkouk, dit-elle, les Nations unies ont appris que deux 
jours après l'incursion des djihadistes, les autorités du 
Kurdistan autonome avaient annoncé qu'elles expulseraient des 
Arabes sunnites - lesquels ont déjà été déplacés par le conflit 
avec l'EI. 
    "Quelques heures après cette annonce, nous savons que 250 
familles civiles ont compris qu'elles n'avaient pas d'autre 
choix que de partir", a déclaré Lise Grande dans une interview 
accordée dans un hôtel d'Erbil, à 75 km à l'est de Mossoul. 
    Les autorités de Kirkouk soupçonnent l'EI d'avoir été aidé, 
lors de son attaque contre Kirkouk vendredi, par des "cellules 
dormantes" constituées d'Arabes sunnites. Les Nations unies 
n'ont aucune preuve que les familles visés par les expulsions 
ont aidé l'EI, et il semble que les accusations soient un 
prétexte pour les faire partir. 
    "Les Nations unies sont vivement préoccupées par toute 
mesure qui pourrait être interprétée comme une sanction 
collective", a-t-elle dit à cet égard. 
 
 (Samia Nakhoul et Michael Georgy; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant