L'ONU met en garde les diplomates éméchés

le
0
Un représentant américain à l'ONU a appelé lundi ses collègues à bannir l'alcool des réunions difficiles, pour éviter certains dérapages malencontreux.

Vladimir Poutine invitait récemment François Hollande à partager «une bouteille de bon vin et de vodka» pour y voir plus clair en matière de diplomatie. Il semble que certains représentants de l'Onu appliquent déjà ce conseil. Un peu trop, même, puisque le diplomate américain en charge du management de l'ONU a dû taper du poing sur la table.

«Je veux faire une modeste proposition: que les salles de négociations deviennent des zones sans ébriété», a déclaré Joseph Torsella au comité budgétaire de l'Assemblée générale. «Un peu d'alcool, oui, mais pas d'état d'ivresse.»

Si le diplomate est en colère, explique-t-il, c'est parce qu'il a constaté que plusieurs négociateurs du Groupe des 77, qui réunit aujourd'hui 132 pays en voie de développement, ne venaient pas aux réunions ou s'y présentaient éméchés...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant