L'ONU impuissante en RD-Congo

le
1
Les rebelles du M23 exigent un dialogue avec Kabila avant un retrait de Goma.

Tandis que la progression du mouvement rebelle M23 se poursuit dans l'est de la République démocratique du Congo et que la menace d'une sécession devient bien réelle, à New York, l'ONU semble impuissante à agir, à un mois et demi de l'entrée du Rwanda comme membre provisoire au Conseil de sécurité. Le voisin de la RDC, accusé dans un rapport d'experts des Nations unies de commander de fait les rebelles du M23, mais bénéficiant d'un puissant soutien au Conseil en les États-Unis, n'a pas été mentionné dans une résolution de l'ONU demandant aux «soutiens extérieurs» de cesser. Désormais autorisé à siéger au Conseil, le Rwanda réfute avec force toute implication. Selon Philippe Bolopion, de Human Rights Watch à New York, c'est un «conflit d'intérêts sans précédent» dans l'histoire récente du Conseil de sécurité. «À partir du 1er janvier, le Rwanda sera juge et partie, en position de pese...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bouchet1 le jeudi 22 nov 2012 à 21:58

    l' 0 Nulle montre encore ces incompetences!!! et dire que l'on paye cela!!au fait ce n'est pas le premier conflit d'interet (USA et Palestine, FChine et Tibet et n'en passe....)