L'Onu exige le respect des lois de la guerre contre l'EI

le
7

16 septembre (Reuters) - La commission internationale d'enquête sur la Syrie a prévenu mardi les pays préparant une intervention militaire contre les combattants de l'Etat islamique qu'ils devraient respecter les "lois de la guerre" et faire le maximum pour préserver les populations civiles. Les grandes puissances réunies lundi à Paris se sont engagées à fournir une "aide militaire appropriée" au gouvernement irakien pour combattre les djihadistes sunnites qui occupent un territoire à cheval sur la Syrie et l'Irak. ID:nL6N0RG2HC Mardi, l'armée américaine a annoncé l'extension de sa campagne militaire contre l'Etat islamique (EI) en Irak par un raid aérien sur une cible djihadiste au sud-ouest de Bagdad. "Puisqu'une action militaire contre les positions de l'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant) semble de plus en plus probable, nous rappelons à toutes les parties qu'elles sont tenues par les lois de la guerre, tout particulièrement par les principes de la distinction (entre populations civiles et combattants-NDLR) et de la proportionnalité" a déclaré Paulo Pinheiro, qui préside la commission d'enquête. "Des efforts sérieux doivent être réalisés par toutes les parties pour préserver la vie des civils." Les lois de la guerre, exprimées dans la Convention de Genève, exigent des belligérants qu'ils fassent la distinction entre les équipements civils et les cibles militaires et que les opérations soient menées de manière proportionnée à la menace perçue. (Stephanie Nebehay,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.