L'ONU dit ses réticences à soutenir l'intervention au Mali

le
0
Ban Ki-moon ne veut pas mettre en danger la crédibilité de l'ONU en s'associant à une opération qui est déjà considérée par certains comme une croisade chrétienne dans le monde musulman

Ban Ki-moon salue l'intervention française au Mali mais reste réservé sur un soutien de l'ONU à la Mission internationale de soutien (Misma). «J'applaudis la France pour sa décision courageuse de déployer des troupes au Mali après l'avancée préoccupante de groupes extrémistes vers le sud du pays», a déclaré le secrétaire général de l'ONU mardi à New York. «Apporter une aide directe à des actions militaires offensives mettrait notre personnel civil dans la région en danger et je prends ce problème très au sérieux», a-t-il nuancé. Une contradiction apparente qui n'en est pas une, souligne Jeffrey Laurenti, spécialiste des relations internationales à la Century Foundation. «L'ONU n'a pas de ministre de la Défense, c'est une institution politico-diplomatique qui n'a ni les moyens,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant