L'Oncle Sam vide ses prisons surpeuplées

le
0
Les prisons fédérales comptent 206 000 détenus, contre 25 000 en 1980, selon le site internet du Bureau des prisons.
Les prisons fédérales comptent 206 000 détenus, contre 25 000 en 1980, selon le site internet du Bureau des prisons.

Six mille. C'est le nombre de détenus dont la libération anticipée vient d'être demandée par le département américain de la Justice entre le 30 octobre et le 2 novembre derniers pour lutter contre la surpopulation carcérale aux États-Unis. Cette initiative fait suite à une décision prise à la fois par Éric Holder, l'ancien ministre de la Justice, et par la Commission des peines ? l'organisme en charge de fixer la politique des sanctions pénales au niveau fédéral ? afin de « réajuster les très lourdes condamnations prononcées depuis les années 1980 pour détention de stupéfiants » en plus de réduire le coût exorbitant de l'incarcération de masse.

Comme le rapporte le

Washington Post

, les prisonniers relâchés avaient tous été condamnés pour des petits délits liés à la drogue, bien que certains aient déjà fait plus de dix ans de prison, quand d'autres purgeaient des peines de réclusion à perpétuité. Tous, sans exception, ont dû déposer une requête auprès d'un juge qui, sous les directives de la Commission des peines, s'est penché sur la question de la sécurité publique au moment d'accorder ou non une remise en liberté anticipée.

Un tiers des détenus relâchés bientôt expulsés

Cette mesure de grande ampleur, « la plus importante libération groupée de prisonniers fédéraux », vise l'ensemble des cinquante États américains. Avec 578 libérations au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant