L'OMS juge probable une transmission interhumaine du nCoV

le
0
L'OMS JUGE DÉSORMAIS PROBABLE UNE TRANSMISSION DU NOUVEAU CORONAVIRUS D?HOMME À HOMME
L'OMS JUGE DÉSORMAIS PROBABLE UNE TRANSMISSION DU NOUVEAU CORONAVIRUS D?HOMME À HOMME

LONDRES (Reuters) - Deux employés hospitaliers ont été contaminés par le nouveau coronavirus (nCoV) en Arabie saoudite en soignant des patients infectés, a déclaré l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le nCoV est proche du virus responsable du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait fait plusieurs centaines de morts en Chine en 2003. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) juge désormais probable qu'il se transmet d'humain à humain.

"C'est la première fois que l'infection au nouveau coronavirus est diagnostiquée chez des professionnels de santé après exposition à des patients", a souligné l'OMS dans un point sur l'évolution de la maladie diffusé mercredi soir.

Les deux employés contaminés sont un homme de 45 ans tombé malade le 2 mai et actuellement dans un état critique et une femme de 43 ans, tombée malade le 8 mai et dans un état stable.

En France, un patient a été infecté après avoir partagé pendant quatre jours sa chambre à l'hôpital avec un premier porteur du virus.

"Les installations de santé traitant des patients susceptibles d'être infectés devront prendre des mesures adaptées pour diminuer le risque de transmission du virus à d'autres patients et professionnels de santé", souligne l'OMS.

Au total, depuis l'identification du nCoV en septembre 2012, l'OMS dit avoir été informée de 40 cas de contamination confirmés par des examens en laboratoire, dont vingt mortels.

L'Arabie saoudite est le pays le plus touché, avec 30 patients infectés dont 15 décès. Les autres cas ont été recensés en France, Jordanie, Qatar, Grande-Bretagne et Allemagne.

Kate Kelland; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant