L'ombre de Jiang Zemin plane sur le congrès du PCC

le
0
L'ancien président chinois continuerait de jouer les faiseurs de roi. Même s'il a passé la main en 2002, aucun des hommes forts du pouvoir chinois ne pourrait être choisi sans son aval.

Correspondant à Pékin

L'été dernier, la presse de Hong Kong l'avait donné pour mort et la rumeur disait qu'il usait ses dernières forces dans un hôpital pékinois. Ces jours-ci, l'ancien président Jiang Zemin est pourtant la vedette du XVIIIe Congrès du Parti communiste, qui s'est ouvert jeudi dernier pour une semaine. Lors de la séance inaugurale, il est arrivé au côté du président Hu Jintao. Puis, pendant tout le discours du patron sortant, il était assis au centre de la longue table derrière laquelle siégeait le gratin de la nomenklatura rouge. Droit comme un «i», malgré ses 86 ans, les cheveux teints en une indéfinissable couleur noisette.

Jiang Zemin continuerait à jouer les faiseurs de roi. De nombreux observateurs estiment que depuis qu'il a passé la...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant