L'ombre de Jean-Louis Borloo s'invite à la primaire des écolos

le
0
Au détour d'un diner avec des journalistes, vendredi soir, Nicolas Hulot a reconnu avoir «un bref instant» envisagé «un tandem» avec Jean-Louis Borloo. Une déclaration aussitôt exploitée par son adversaire à la primaire écolo, Eva Joly, qui revendique un ancrage à gauche. Avec une vidéo iTélé

La primaire écolo, qui opposera Eva Joly à Nicolas Hulot fin juin, vient de connaitre sa première montée d'adrénaline. C'est une petite phrase, prononcée au cours d'un diner vendredi soir devant quelques journalistes, en marge du congrès d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) qui ce tient ce week-end à La Rochelle, qui en est à l'origine. Il est presque 23 heures et, fait inhabituel pour lui, Nicolas Hulot s'offre un petit verre de vin rouge. L'ambiance dans le restaurant est détendue. Comme on lui demandait ce qu'il pensait de Jean-Louis Borloo, le président du Parti radical, l'ancien animateur-producteur de télévision, qui effectue ses premiers pas en politique, avoue avoir un temps envisagé «un tandem» avec lui. Une dépêche de l'Agence France-Presse part. La machine est lancée, l'ambiance, jusque-là relativement apaisée de la primaire, change du tout au tout. Dans la nuit, les dernières terrasses de cafés encore ouvertes se transforment en cellules de crise. Chac

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant