L'ombre de DSK plane sur la campagne d'Aubry

le
0
La maire de Lille cherche à se concentrer sur sa candidature et à faire taire les rumeurs qui courent sur elle.

De notre envoyé spécial à Valence (Drôme)

Elle a une tendinite. À cause d'un coup reçu sur le coude, pense-t-elle. Si elle ne peut plus jouer au tennis (mais de toute façon elle n'y joue jamais), elle peut toujours serrer des mains. Une semaine après son annonce de candidature, Martine Aubry ne se sent pas différente, mis à part ce désagrément physique. La maire de Lille poursuit sa campagne, comme si de rien n'était. Apparemment. «J'ai l'impression d'être un peu d'un bloc», s'amuse-t-elle en ne voulant pas «sortir de (son) cap». «Il n'y a pas eu l'heure d'hiver puis l'heure d'été, mardi. Mais j'ai la conviction d'avoir une responsabilité supplémentaire.» Insensible aux aléas, elle veut se concentrer sur sa candidature.

Mercredi, Martine Aubry était dans la région de Valence dans la Drôme, pour un déplacement consacré à la politique industrielle. Deux entreprises visitées, la première est un studio de création de dessins animés, l'autre est spécia

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant