L'OM s'obstine pour Thauvin

le
0
L'OM s'obstine pour Thauvin
L'OM s'obstine pour Thauvin

La colère du président du LOSC, Michel Seydoux, cette semaine, n'a visiblement pas eu d'effet sur les intentions de l'Olympique de Marseille de s'attacher les services de Florian Thauvin (20 ans). Elle n'a apparemment pas non refroidi la détermination des dirigeants marseillais sur le dossier du milieu de terrain lillois, sacré champion du Monde samedi soir avec l'équipe de France U20. A en croire les déclarations de José Anigo à l'issue de la lourde défaite en match de préparation de l'OM face à Porto (3-0), samedi soir en Suisse, l'OM devrait en effet revenir une énième fois à la charge pour l'ancien Bastiais, transféré cet hiver au LOSC avant d'être prêté au club bastiais dans la foulée. « On a déjà fait une proposition », a rappelé Anigo au micro de Canal Plus Sport, avant de dévoiler entre les lignes la suite du plan d'attaque marseillais. « Comme l'a dit Vincent Labrune, rien ne nous interdit de faire des offres. Il n'est d'ailleurs pas exclu qu'on en refasse une autre. » En gros, nous allons en refaire une autre. Dans la semaine déjà, le président de l'OM avait d'ailleurs fait part de son désir de ne rien lâcher tant que Thauvin resterait théoriquement accessible. « C'est un joueur qui nous intéresse depuis un certain temps, pas depuis deux jours. C'est un dossier qu'on va relancer dans les jours qui viennent, en bonne intelligence et dans le respect des règles et de nos homologues du LOSC. C'est une période de Mercato. Jusqu'à nouvel ordre, on a le droit de dire qu'un joueur nous intéresse ou pas. C'est le cas de Florian, on va donc revenir vers le LOSC. Florian nous intéresse jusqu'au 31 août, et même jusqu'à la fin de son contrat à Lille. Comme ça, je ne peux pas être plus clair. » Mi juin, Marseille avait proposé 5,5 millions d'euros au club lillois pour celui qui a éclairé la demi-finale des Bleuets face au Ghana de son talent (doublé). La deuxième offre devrait approcher les 7-8 millions. Et donc ne pas non plus convaincre Seydoux et les Lillois, qui en voudraient au moins 10. A condition déjà qu'ils acceptent de laisser filer leur recrue chez un club qui a entamé une guerre ouverte avec eux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant