L'OM rentabilise son déplacement à Lille

le
0
L'OM rentabilise son déplacement à Lille
L'OM rentabilise son déplacement à Lille

Marseille s'impose facilement dans le Nord, chez des Lillois qui avaient déjà la tête ailleurs. Une victoire qui les place à deux points de Monaco, avant un dernier acte qui s'annonce palpitant.


Lille - OM
(0-4)

A. Gignac (3'), R. Fanni (25'), Alessandrini (70'), A. Ayew (74') pour Marseille.


Il fallait une victoire pour continuer de croire à la Ligue des Champions. Marseille a fait encore mieux. Une victoire, oui, mais une victoire détonnante. 4-0 sur la pelouse du LOSC. C'est simple : cela faisait trois ans que les Dogues n'avaient pas encaissé quatre buts à domicile, et 18 ans qu'ils n'avaient pas perdu par quatre buts d'écart à domicile. Oui, Marseille frappe fort. Et envoie surtout un signal à Monaco : les Olympiens n'ont pas l'intention de lâcher le morceau, et se battront jusqu'au bout. L'ASM s'étant également imposé face à Metz, les ouailles de Bielsa conservent deux longueurs de retard sur la troisième place. Tout se jouera donc lors de la dernière journée, quand les Marseillais recevront Bastia, pendant que les Monégasques iront à Lorient. Sans oublier Saint-Etienne, toujours à égalité avec l'OM.

L'OM joue haut et cela paye


Après leur victoire au buzzer face à Monaco, les Marseillais, requinqués, commencent le match idéalement et ouvrent le score dès le coup d'envoi par Gignac. En embuscade aux six mètres, sur une frappe de Payet, mal dégagée par Enyama, APG reprend d'une volée du gauche. 21e but de la saison pour le numéro 9 olympien. Merci pour lui. Sonnés par ce but rapide, les Dogues peinent à développer du jeu. Les Marseillais, eux, multiplient les offensives en passant par les ailes et vont même encaisser un deuxième but à la 26e minute. Sur un corner de Dimitri Payet, Rod Fanni devance Basa et place coup de casque parfait qui termine dans les filets d'Enyama. Appliqué dans leurs duels et la possession, les joueurs de l'OM tissent leur toile et rentrent aux vestiaires en ayant dominé tranquillement les débats. 60% de possession, deux buts d'avance. Peinards.

Les dogues se rebellent pour rien


Le LOSC veut revenir au score et entame la seconde mi-temps en mode offensif par l'intermédiaire de Sidibé, très actif côté gauche. Le numéro 15 offre notamment une balle en retrait à…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant