L'OM n'y arrive toujours pas

le
0

Au terme d'un match très ouvert où les gardiens ont multiplié les parades de grande classe, Marseille et Toulouse n'ont pas réussi à se départager. Les deux équipes font une mauvaise opération au classement.

Le debrief

Une équipe qui jouait sa survie en Ligue 1, l'autre qui espérait une victoire à domicile pour se rapprocher des places européennes. Toulouse et Marseille jouaient une grande partie de leur fin de saison ce dimanche au stade Vélodrome. Mais les deux formations ont fait preuve de trop de fébrilité pour espérer l'emporter (1-1). Dominateur en première période, l'OM n'a pas réussi à trouver la faille malgré quatorze frappes dans la première heure de jeu. Lorsqu'une équipe ne parvient pas à concrétiser sa domination, elle est souvent punie et, au retour des vestiaires, c'est Ben Yedder qui a plongé le stade Vélodrome dans la torpeur.

Assommés, les Olympiens n'ont pas réussi à assurer deux passes durant de nombreuses minutes. Michel a tenté le tout pour le tout en déséquilibrant totalement son équipe. Résultat, trois défenseurs (Manquillo, Rekik, Mendy), un autre joueur à vocation défensive (Isla) et six joueurs offensifs. Un système précaire qui n'a pas fonctionné et qui a ulcéré Mandanda qui a essayé, par tous les moyens, de raisonner son entraîneur pour retrouver un équilibre décent. Si une partie de billard a permis aux Olympiens de revenir dans la rencontre, elle n'a pas masqué les carences de cette équipe qui semble sur pilotage automatique.

Avec un point pour chaque équipe, personne n'avance. L'OM n'a plus gagné à domicile en championnat depuis le mois de septembre et n'a pris que 15 points (sur 45 possibles) dans son antre. Trop peu pour viser autre chose que le maintien. De leur côté, les Toulousains ont prouvé qu'ils valaient mieux que leur dix-neuvième place actuelle mais ils ont encore perdu deux points après avoir mené au score. Le TFC a déjà perdu 28 points après avoir mené cette saison. Avec neuf points de retard sur le premier non-relégable, Reims, à neuf journées de la fin, la mission maintien se complique chaque jour un peu plus.

Le film du match

3eme minute
Ben Yedder s'excentre sur la droite pour décaler Somalia. Le centre en retrait du latéral est repris sans contrôle par Didot à l'entrée de la surface mais sa frappe du droit passe à côté du but de Mandanda.

17eme minute
Gros travail de Nkoudou qui, en deux temps, parvient à centrer en retrait pour Cabella. Sa tête décroisée au premier poteau passe à côté du montant droit de Lafont.

27eme minute
Nkoudou fait encore la différence côté gauche. Son centre à l'entrée de la surface est contrôlé par Fletcher qui s'efface pour Cabella qui, face au but, expédie un missile repoussé en corner par Lafont au prix d'une très belle horizontale.

30eme minute
Gros travail de Cabella après une balle perdue par Didot. L'Ajaccien décale Batshuayi à l'entrée de la surface. L'avant-centre s'excentre, choisit de conserver le ballon au lieu de décaler S.Fletcher et frappe en force au premier poteau mais la main gauche de Lafont est ferme pour se saisir de ce ballon en deux temps.

41eme minute
Supersonique, Nkoudou récupère le ballon au niveau de la ligne médiane. Il dévore la partie de terrain toulousaine à toutes enjambées avant de repiquer légèrement vers l'axe. À 25 mètres, il arme une frappe du droit qui vient lécher le montant de Lafont.

42eme minute
Bon travail dos au but de Batshuayi qui décale Cabella sur la droite de la surface. Cabella centre sans contrôle pour Isla qui reprend aux six mètres du plat du pied mais Lafont repousse du bout du pied droit d'un superbe réflexe.

50eme minute
Bien trouvé dans la surface par Barrada, Fletcher tergiverse trop et permet à Lafont de sortir dans ses pieds pour détourner sa frappe.

55eme minute (0-1)
Superbe service en une-touche de Didot par-dessus la défense olympienne en direction de Ben Yedder qui résiste au retour de Rolando avant de bien croiser sa frappe dans le petit-filet opposé de Mandanda.

74eme minute (1-1)
Bien lancé sur la droite, Manquillo centre fort aux six mètres. Lafont manque sa prise de balle à ras de terre qui permet à Fletcher de récupérer et de frapper instantanément. Somalia se jette mais pousse le ballon au fond des filets.

76eme minute
Lancé côté droit, Ben Yedder s'offre un un-contre-un face à Isla qui contient parfaitement l'attaquant. Ben Yedder temporise et trouve tout de même Bodiger, seul à l'entrée de la surface, qui allume une frappe lumineuse vers la lucarne de Mandanda qui sort une parade exceptionnelle.

81eme minute
Trouvé seul au point de penalty, Trejo manque son contrôle. Il parvient néanmoins à contrer le dégagement de Manquillo. Le ballon, très puissant, prend le chemin des cages, mais Mandanda sort une parade exceptionnelle sur sa droite pour sortir ce ballon que tout le stade voyait dedans. Derrière, dans un angle fermé, Ben Yedder tente une frappe qui passe devant les cages.

89eme minute
Diop joue avec le jeu en mettant en retrait sur Lafont. Le dégagement du gardien est contré par Nkoudou, directement sur Batshuayi qui tente d'accélérer et d'éliminer Lafont mais la frappe du Belge est détournée par la main ferme de Lafont qui rattrape son erreur.

Les joueurs à la loupe

MARSEILLE
Laissé au repos face à Granville en Coupe de France, L.DIARRA n'avait visiblement pas récupéré. Après une première période très compliquée où il a perdu plusieurs ballons dangereux, il a cédé sa place à BARRADA (45eme) qui n'a rien apporté. Pire, la sortie de Diarra a rappelé pourquoi il était essentiel à l'équilibre de cette équipe. Isolé à la récupération, ISLA n'a pu endiguer seul les vagues toulousaines. Il est néanmoins à créditer d'un très bon match compte-tenu des conditions. Il a même fini défenseur central après la sortie d'un ROLANDO dépassé par Ben Yedder et remplacé par ALESSANDRINI (62eme) qui s'est battu, en vain.

À ses côtés, REKIK n'a pas rassuré mais il a eu le mérite de ne pas être sorti par Michel. Pour un joueur défensif, c'est déjà un petit miracle... Toujours aussi combatif, MANQUILLO a multiplié les aller-retour sur son côté droit. Abandonné par CABELLA qui a eu trop souvent tendance à repiquer jusqu'à son remplacement par THAUVIN (86eme), l'Espagnol a fait un grand nombre d'appels dans le vide. Si seulement ses coéquipiers pouvaient le voir... Cela s'applique notamment à BATSHUAYI qui joue tête baissée et dont l'individualisme est de plus en plus criant.

Hormis FLETCHER, qui essaie de faire jouer autour de lui, en vain, chaque joueur tente de faire son petit numéro de son côté et, à l'arrivée, cela ne passe pas, à l'image de NKOUDOU, très remuant en première période mais qui s'est époumoné pour rien. Il a logiquement disparu au retour des vestiaires, tout comme MENDY, à court de compétition et qui n'avait plus de jambes. Heureusement, MANDANDA était là pour maintenir debout la maison olympienne au plus fort de la tempête. Il a réalisé deux parades d'exception tout en essayant de faire réagir son entraîneur, qui n'a rien voulu entendre. La rupture pourrait être consommée avant la fin de la saison entre Michel et son groupe...

TOULOUSE
Du très bon et du moins bon. A 17 ans, LAFONT manque évidemment de constance, y compris au cours d'un même match. Impérial sur sa ligne où il a fait parler ses réflexes (27eme, 30eme, 42eme), il n'a pas rassuré dans ses sorties où ses hésitations à quitter ses cages ont troublé ses défenseurs. Il est fautif sur l'égalisation marseillaise avec une prise de balle manquée. Auteur du csc qui a relancé l'OM, SOMALIA a souffert en première période face à Nkoudou et Mendy avant de souffler en seconde mi-temps en voyant que les Marseillais étaient restés dans leur vestiaire.

Même constat pour les autres défenseurs DIOP, MOUBANDJE et TISSERAND qui ont fait le dos rond avant de contrôler leurs adversaires directs. De retour après une longue absence, DIDOT a fait parler sa technique mais n'a jamais réglé la mire sur coup de pied arrêté. Remplacé par SIRIEIX (86eme) qui n'a pas eu le temps de se montrer. En supériorité numérique, les Toulousains ont pris la mesure des Marseillais, à l'image de DOUMBIA (15 ballons récupérés) qui est sorti épuisé à un quart d'heure du terme, remplacé par TREJO qui est tombé sur un grand Mandanda.

Moins en vue, BLIN a beaucoup couru dans le vide face aux six joueurs offensifs olympiens mais sa copie reste insuffisante, tout comme celle d'AKPA AKPRO, remplacé par BODIGER (71eme). Promu capitaine par Dupraz, BRAITHWAITE a été transparent. Le poids du brassard était-il trop lourd ou est-ce la présence de BEN YEDDER qui a fait disparaître le Danois ? Pas très en vue, Ben Yedder est sorti de sa boîte au bon moment pour donner l'avantage à son équipe. Il a jailli à plusieurs reprises pour faire mal aux défenseurs. Il a finalement fallu un replacement d'Isla en défense pour voir un joueur bien prendre l'attaquant toulousain.

Monsieur l’arbitre au rapport

Match sans accroc pour Benoît Millot qui a bien tenu les vingt-deux acteurs. À noter sa bonne décision de ne pas siffler de penalty sur une main de Rekik, collée au corps, sur une reprise à bout portant de Ben Yedder en première période.

Ça s’est passé en coulisses...

- Dominique Arribagé démissionnaire, le Toulouse FC a annoncé en début de semaine que Pascal Dupraz serait le nouvel entraîneur de l'équipe et ce pour les deux prochaines saisons.

- Victime d'un malaise cardiaque ce samedi à l'entraînement, Pascal Dupraz n'a pas pu tenir sa place sur le banc du TFC ce dimanche comme l'a confirmé le club haut-garonnais : « Il passera la nuit en observation et ne sera pas présent sur le banc du Toulouse Football Club au Stade Vélodrome. Le club et ses supporters souhaitent à leur entraîneur un prompt rétablissement. »

- Repoussé au bout du banc par Michel, Lucas Silva a également perdu sa place en sélection brésilienne espoir. Le joueur prêté par le Real Madrid n'a pas été convoqué pour les matchs amicaux de sa sélection face au Nigeria et à l'Afrique du Sud.

- Le torchon brûle-t-il entre Vincent Labrune et Michel ? Alors que le président de l'OM a remis en cause le niveau de jeu de son équipe après la qualification face à Granville (0-1), son entraîneur a rappelé qu'il préférait « entendre les choses de vive-voix ». Ambiance pour une fin de saison sous tension...

La feuille de match

L1 (29eme journée) / MARSEILLE – TOULOUSE : 1-1

Stade Vélodrome (41 080 spectateurs)
Temps frais - Pelouse correcte
Arbitre : M. Millot (6)

Buts : Somalia (74eme, csc) pour Marseille – Ben Yedder (55eme) pour Toulouse

Avertissements : Rekik (28eme), Rolando (59eme) pour Marseille – Blin (37eme) pour Toulouse

Expulsion : Aucune

Marseille
Mandanda (7) - Manquillo (6), Rolando (3) puis Alessandrini (62eme), Rekik (3), Mendy (4) - L.Diarra (3) puis Barrada (45eme), Isla (7), Cabella (3) puis Thauvin (86eme), Nkoudou (4) - Batshuayi (2), Fletcher (3)

N'ont pas participé : Pelé, De Ceglie, Romao, Lucas Silva
Entraîneur : Michel

Toulouse
Lafont (6) - Somalia (4), Tisserand (4), Diop (4), Moubandje (4) - Akpa-Akpro (3) puis Bodiger (72eme), Didot (5) puis Sirieix (87eme), Blin (3), Doumbia (5) puis Trejo (79eme), Braithwaite (3) - Ben Yedder (5)

N'ont pas participé : Goicoechea, Spajic, Reggatin, Pesic
Entraîneur : P. Dupraz

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant