L'OM en salle d'attente

le
0
L'OM en salle d'attente
L'OM en salle d'attente

Avec trois succès à la suite en championnat et 27 points au compteur, l'équipe de Rudi Garcia s'est enfin extirpée du ventre mou de la Ligue 1. Sixièmes, les Marseillais décollent enfin. Les changements de l'automne enfin digérés et la barre sportive redressée, l'OM peut enfin regarder de l'avant. Une perspective aussi excitante que nécessaire.

En fin stratège qu'il est, Rudi Garcia sait qu'après les échecs viennent les maths. " Multiples de 3 ce soir : 3 victoires consécutives. 6ème place. 9 points en trois matchs. 27 points au classement. Allez l'OM " a t-il gazouillé sur Twitter suite au joli succès obtenu au Vélodrome face à Lille ce dimanche (2-0). Et le coach phocéen peut être fier de lui puisque l'OM n'avait plus gagné trois fois consécutivement en Ligue 1 depuis la fin de saison 2014-2015, terminée en trombe par un quatre à la suite que n'aurait pas renié Julien Lepers face à Metz (0-2), Monaco (2-1), Lille (0-4) et Bastia (3-0). Avec pour seule ombre au tableau une élimination aux tirs au but à Sochaux en Coupe de la Ligue, le mois de décembre phocéen est celui de la vraie mise en place. Garcia a placé ses pions, affiné sa stratégie et terminé " l'audit " de son effectif, pour employer ses propres termes. La digestion du changement de direction, de projet et de coach aura donc pris deux mois. Le temps d'un novembre catastrophique où rien n'a marché après le nul en trompe l'oeil au Parc des Princes (0-0) : défaite à Montpellier (3-1) et Monaco (4-0), nul à domicile face à Bordeaux. Et donc ce décembre réussi. Une récolte hivernale des fruits plantés par Garcia avec des joueurs qui carburent fort comme Thauvin ou Lopez et d'autres qui se montrent intéressants comme Sakai, Pelé ou Vainqueur. Mais si les Marseillais veulent bien finir leur année civile à Bastia ce mercredi, c'est aussi parce qu'ils savent qu'un meilleur classement à la trève leur permettra d'être plus attractifs lors du mercato d'hiver. Car si le projet de l'OM est enfin lancé et que les résultats ainsi que le fond de jeu s'améliorent, cette sixième place et ce soleil qui commence à planer dans le ciel phocéen sont aussi un sacré trompe l'oeil. En effet, si les bases semblent être posée dans les Bouches-du-Rhône, certaines pièces sont à changer, d'autres à jeter. Et le plus tôt le mieux.

De bons résultats mais un état des lieux compliqué


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant