L'oligarque kazakh Moukhtar Abliazov arrêté en France

le
0
UN OLIGARQUE KAZAKH ARRÊTÉ DANS LE SUD DE LA FRANCE
UN OLIGARQUE KAZAKH ARRÊTÉ DANS LE SUD DE LA FRANCE

PARIS/ASTANA (Reuters) - L'ancien ministre et oligarque kazakh Moukhtar Abliazov, poursuivi dans son pays pour détournement de fonds, a été arrêté mercredi près de Cannes, dans le sud de la France, a confirmé jeudi le procureur général du Kazakhstan.

Moukhtar Abliazov, 50 ans, a fui son pays lorsque sa banque, BTA, a été nationalisée et déclarée en faillite en 2009.

Accusé d'avoir détourné six milliards de dollars, il s'était réfugié en Grande-Bretagne mais a fui l'an dernier ce pays où il a été condamné à 22 mois de prison pour outrage à magistrat.

Le procureur général du Kazakhstan, qui dit avoir été informé par Interpol de l'arrestation, a précisé que Moukhtar Abliazov était accusé dans son pays d'avoir "créé un groupe criminel qui a détourné de la banque BTA plus de 5 milliards de dollars et de blanchiment d'argent sale".

Selon une source policière, son extradition vers le Kazakhstan devrait lui être signifiée par un magistrat français jeudi à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Il a été arrêté mercredi dans le village de Mouans-Sartoux, près de Cannes, a-t-on précisé à Nice de source policière.

Moukhtar Abliazov fait l'objet d'un mandat d'arrêt émis par la Russie et relayé par Interpol, pour fraude à grande échelle, atteinte à la propriété par tromperie ou abus de confiance, et blanchiment, notamment.

Abliazov, qui a résidé en Russie entre 2003 et 2005, figurait sur une "note rouge" d'Interpol qui équivaut à un mandat d'arrêt international.

L'oligarque affirme que sa vie est menacée depuis qu'il a quitté le Kazakhstan et que sa sécurité n'est pas garantie en cas de détention dans une prison britannique.

L'un des fils d'Abliazov a expliqué dans un courrier électronique que son père se trouvait légalement sur la Côte d'Azur et a accusé le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev de mener une "vendetta personnelle".

Abliatov a expliqué que ses relations avec Nazabaïev se sont détériorées lorsqu'il a commencé à faire campagne pour un changement de gouvernement dans son pays.

Ancien ministre, Abliazov avait été emprisonné en 2002, une année après la fondation de son parti d'opposition visant à dénoncer le régime autoritaire de Nazarbaïev.

Fin mai, son épouse Alma Chalabaieva et leur fillette de six ans ont été expulsées d'Italie vers le Kazakhstan, dans des conditions qui ont déclenché une crise politique à Rome.

Tom Pfeiffer, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille et Raushan Nurshayeva à Astana, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant