L'oléoduc de l?éthanol n'est plus prioritaire pour le Brésil

le
0

(Commodesk) La compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras souhaiterait abandonner la construction d'un oléoduc de 1.300 km, destiné à l'exportation d'éthanol, d'après l'un  des partenaires du projet. Petrobras détient 20% du consortium.

Les autres investisseurs, Camargo Corrêa, le sucrier Cosan, Grupo Copersucar, Raizen Energia, Uniduto Logistica et Odebrecht Transport devront combler la différence pour que le chantier avance. Petrobras préfèrerait concentrer ses moyens en 2013 sur son c½ur d'activité.

L'oléoduc destiné à transporter l'éthanol doit aller des régions productrices de cannes, comme les Etats de Goias et Minas Gerais, aux centres de stockage de Sao Paulo, puis jusqu'à la Côte Atlantique, point de départ pour l'exportation.

Un premier tronçon de 207 km part du collecteur central de Ribeirão Preto, dans l'Etat de Sao Paulo, pour rallier Paulinea. Il serait opérationnel au printemps prochain. Les tubes sont commandés pour une seconde section de 135 km. Le dernier tronçon, s'il est construit, servira le port de Rio de Janeiro, São Sebastião. La totalité du projet couterait 3,45 milliards de dollars.

L'ouvrage total, passant sur le territoire de 45 municipalités, transporterait 21 millions de mètres cubes d'éthanol (21 milliards de litres) par an à partir de 2016. Le projet représente pour les partenaires une économie de 20% par rapport au transport classique par route ou voie fluviale, les dix premières années.

Il leur permettra aussi de vendre des crédits carbone sur les émissions de gaz à effet de serre ainsi évitées, estimées à 7.000 tonnes de CO2 par an.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant