L'OL tient son match nul.

le
0
L'OL tient son match nul.
L'OL tient son match nul.

Dans le choc au somment de cette 24e journée, à Gerland, Lyonnais et Parisiens ont livré un gros match qui n'aura pas désigné de vainqueurs : 1-1. Statu quo en tête du classement, donc.

68e minute de jeu. Après une faute de Rose sur Verratti dans la surface lyonnaise, Ibrahimovic a la possibilité de remettre les deux équipes à égalité sur penalty. Le Suédois choisit de tirer sur sa droite mais Lopes, impérial depuis le début de la rencontre, en fait de même et repousse la tentative du Parisien. Problème, M. Turpin estime que trop de joueurs étaient entrés dans la surface ou alors que Lopes était trop avancé au moment de la frappe. Bref, penalty à retirer. Cette fois, Ibra ne tremble pas et envoie une mine dans la lucarne opposée. La décision est litigieuse, certes, mais au vu de la seconde période, l'égalisation parisienne est plutôt méritée. Au final, Lyon et Paris se partagent les points et gardent leur position au classement.
N'Jie dans la peau de Lacazette
Venus en terres lyonnaises avec la ferme intention d'en repartir assis dans le fauteuil de leader, les Parisiens ne perdent pas de temps et entrent tambours battants dans cette rencontre. Le 4-3-3 classique de Laurent Blanc est très bien en place et monopolise immédiatement le ballon, obligeant les locaux à rester acculés en défense. D'ailleurs, après seulement sept minutes de jeu, Gerland croit voir Ibra concrétiser cette domination parisienne avec un parfait enchaînement contrôle poitrine/reprise de volée, mais le but du Suédois est refusé, à juste titre, pour une position de hors-jeu. Après dix premières minutes très timides, les Lyonnais arrivent enfin à jouer leur football et Tolisso est même tout proche d'ouvrir le score mais sa frappe vient heurter le poteau droit de Sirigu. Si le match devient de plus en plus équilibré, les actions chaudes restent parisiennes à l'image du face à face entre Lopes et Cavani, remporté par le gardien lyonnais (12e) ou encore cette tête non cadrée par un David Luiz absolument seul dans les cinq mètres cinquante (22e). Malgré ça, les Lyonnais sont bien mieux en place et à la 31e minute de jeu Clinton N'jie est à la conclusion d'un superbe mouvement collectif pour venir crucifier Sirigu. L'OL, après un début de match poussif, a fait mieux que faire jeu égal et parvient donc à virer en tête à la pause.
Le show Lopes
Irrité par le comportement de ses joueurs lors de la première période, Laurent Blanc a profité du repos pour passer un savon à toute son équipe. Un méthode presque payante, puisqu'après cinq minutes de jeu dans ce second acte,...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant