L'OL se donne la possibilité d'y croire

le
0
L'OL se donne la possibilité d'y croire
L'OL se donne la possibilité d'y croire

En difficulté pendant une grande partie de la rencontre sur la pelouse de Zagreb, l'OL aura galéré, longtemps, mais l'OL aura su aller chercher une précieuse victoire grâce à son attaquant fétiche, Alexandre Lacazette. Une victoire qui assure une place en Ligue Europa, déjà, mais qui, surtout, offre aux Gones un seizième de finale face à Séville pour la dernière journée.

Dinamo Zagreb 0-0 Olympique lyonnais

Buts : Lacazette (72e) pour l'OL

Les sourires sont vrais, sincères. Dans les bras de Rafael, Lacazette laisse exploser sa joie face à tous ses coéquipiers qui accourent pour participer à ce moment de liesse. À juste titre. Dans un match longtemps indécis, le meilleur buteur de l'OL cette saison, comme souvent, vient de débloquer la situation, à la réception d'un centre de Rafael. Pas le but le plus difficile de sa carrière, certes, mais pas le moins important. Car avec ce simple plat du pied dans un but vide, Lacaz' donne la possibilité aux siens de croire encore à une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Et, au pire, il vient d'assurer une place en Ligue Europa. Simple mais important, donc. D'autant que l'attaquant vedette de l'OL inscrit là son premier but de la saison sur la scène européenne. Au bon moment, donc.

Une première période compliquée


En débarquant sur la pelouse du Dinamo, les Gones le savent, la victoire est indispensable. Pour encore croire à la qualification, déjà, mais surtout pour enfin assurer leur place en Ligue Europa. Et si l'adversaire semble largement à la portée d'une équipe qui reste sur trois victoires en championnat, la réalité, elle, est plus délicate. Face à des Croates sans complexe à domicile, la tâche paraît d'emblée moins facile qu'il n'y paraît. Solides, les locaux ne laissent pas vraiment les Lyonnais s'exprimer. Pire, Situm oblige Lopes à la parade au quart d'heure de jeu. Le match sens le traquenard, et la belle frappe de Ferri qui vient s'écraser sur la transversale croate ne fait que le confirmer. Car si les Lyonnais dominent plutôt ce premier acte, on sent pourtant que les joueurs du Dinamo sont prêts à exploiter la moindre faille adverse. Comme lorsque Valbuena vient inquiéter le gardien adverse et que, dans la foulée, la tête de Gojak est sauvée in

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant