L'OL rêve de Gervinho

le
0
L'OL rêve de Gervinho
L'OL rêve de Gervinho

A l'image de Jimmy Briand et de Bafé Gomis, Yoann Gourcuff ne rentre plus dans les plans de l'Olympique Lyonnais qui a déjà enregistré les départs de Dejan Lovren (Southampton) et d'Anthony Réveillère (fin de contrat). Comme ses coéquipiers, le milieu de terrain international français a été placé sur la liste des transferts. Les septuples champions s'activent pour lui trouver un point de chute et ainsi alléger leur masse salariale. Un temps intéressé, Monaco a finalement privilégié d'autres pistes, mais l'ancien joueur de Bordeaux et de Rennes peut toujours compter sur l'intérêt d'Arsenal.

Aulas est fan de Gervinho

Les Gunners gardent un ?il attentif sur la situation de Yoann Gourcuff, qui est sous contrat jusqu'en juin 2014 et qui doit se préparer à une nouvelle saison délicate compte tenu de l'émergence de Clément Grenier. Un intérêt qui coïncide avec celui de Jean-Michel Aulas pour Gervinho (26 ans). Lié jusqu'en juin 2015 avec le club managé par Arsène Wenger, l'attaquant international ivoirien est en effet l'une des priorités du président lyonnais. Même si d'autres pistes aussi à l'étude, notamment celles qui mènent à Edin Visca (23 ans, Istanbul Büyüksehir Belediyespor) et à Jonathan Pitroipa (27 ans, Rennes).

L'Ivoirien est moins gourmand pour les clubs français

Le dossier semble quasi impossible, mais les dirigeants lyonnais envisagent un échange avec Yoann Gourcuff. Gervinho intéresse également la Roma. Les Giallorossi sont d'ailleurs déjà passés à la phase concrète des opérations, mais Arsenal réclame officiellement 8-10 M? pour lâcher l'ex-sociétaire de Beveren, du Mans et de Lille. Le dossier n'est pas encore bouclé. De plus, également suivi de près par Marseille, l'Ivoirien est disposé à faire des efforts pour revenir en France (3 millions d'euros brut par an contre du net à l'étranger). Lyon a un coup à jouer, mais la marge de man?uvre est des plus minces.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant