L'OL heureux au tirage

le
0

Ce jeudi, à Monaco, le tirage au sort a parlé et il s'est plutôt montré clément avec l'Olympique Lyonnais. Propulsés dans le groupe H avec le Zénith, le FC Valence et la Gantoise, les Gones n'auraient pas pu espérer mieux.

Zenith Saint-Pétersbourg

De tous les gros costauds du chapeau 1, l'OL aura donc hérité du plus "prenable". Le moins impressionnant, en tout cas. Car s'il n'est jamais facile de se déplacer en Russie, on va pas se mentir, c'est beaucoup moins flippant que d'aller au Camp Nou, au Bernabeu ou à l'Allianz Arena. L'année dernière, dans le groupe de l'AS Monaco, les Russes n'avaient pas su faire la différence pour voir les huitièmes de finale, s'inclinant même 2-0, à Louis II. Si l'OL parvient à remettre la machine en marche d'ici le début de la compétition, nul doute qu'il y aura la possibilité de récolter des points lors de cette double confrontation.

FC Valence

Sans doute l'adversaire le plus dangereux du groupe. Monaco peut d'ailleurs en témoigner, les Valenciens sont solides et difficiles à bouger. Auteurs d'une belle saison l'an dernier, les coéquipiers de Feghouli ont prouvé face à l'ASM qu'ils n'avaient pas perdu le rythme pendant cette trêve estivale. Pour autant, là encore, l'OL peut s'estimer heureux, car dans un chapeau 2 qui comptait des cylindrées comme le Real, Manchester United, Arsenal ou encore l'Atlético, tirer le FC Valence apparaît réellement comme un cadeau. Un très beau cadeau, même. À ouvrir avec des pincettes, tout de même.

La Gantoise

Le sparring-partner du groupe. Celui qui risque de prendre très cher. Bon, bien sûr, il ne s'agit pas de prendre le dernier champion de Belgique à la légère, car s'ils ont su remporter le trophée national, c'est bien que les hommes de Vanhaezebrouck ont des arguments à faire valoir. Mais sur la scène européenne, la donne n'est pas vraiment la même et le KAA débarque clairement avec l'étiquette du petit poucet collée sur la gueule. Pour l'OL, face à la Gantoise, l'objectif sera clair : prendre six points. Et soigner le goal-average, également.

Objectif : huitièmes de finale

En résumé, même dans ses rêves les plus fous, Jean-Michel Aulas n'avait pas envisagé un tel scénario. Le tirage est digne de celui qu'a connu l'équipe de France lors des deux dernières Coupes du monde. Zenith, Valence, Gantoise, c'était inespéré. Mais cela peut être à double tranchant également, car avec un tel tirage, la position de l'OL n'est plus la même. Plus d'étiquette d'outsider, l'OL a clairement les moyens de se qualifier et tout autre issue…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant