L'OL balaie Montpellier et rugit à nouveau

le
0

En quête d'un succès en championnat depuis trois rencontres, l'OL a enfin réagi en s'imposant face à une équipe de Montpellier actuellement habitée par le doute (5-1). Profitant d'un scénario favorable et portés par le duo Fekir-Tolisso, les Gones ont fait le job avec la manière.

Olympique lyonnais 5-1 Montpellier HSC

Buts : Fekir (36e, 57e), Tolisso (42e, 71e), Cornet (75e) pour l'OL / Sanson (4e) pour Montpellier

Entre les blessures, les suspensions et les transferts avortés, le début d'exercice de 2016-2017 de Lyon ne ressemble en rien à une sinécure. Difficile, en pareilles circonstances, de dégager d'inébranlables certitudes. En même temps qu'il s'emploie à créer une alchimie, Bruno Génésio se cherche des soldats sur lesquels il pourra s'appuyer dans le temps. En la personne de Nabil Fekir, l'entraîneur de l'OL sait sans doute qu'il peut le compter parmi ses fidèles. Absent à cause d'une blessure depuis fin août, l'insaisissable gaucher a soigné son retour dans les grandes largeurs. Auteur d'un doublé, à l'instar de Tolisso ce mercredi soir (5-1), il a permis aux siens d'humer à nouveau le parfum du succès après trois matchs sans victoire en Ligue 1 (soit la plus mauvaise série du club depuis janvier dernier). À trois longueurs du podium, Bruno Génésio peut se satisfaire de ce sursaut. Si l'alchimie n'est pas encore totale et que le groupe n'est pas encore au complet, ses hommes, eux, sont bel et bien prêts.

Démarrage héraultais et montée en puissance lyonnaise


À une période de la saison où les nombreuses interrogations demeurent, Bruno Génésio n'avait pas occulté son seul et unique objectif avec la réception héraultaise : "Avoir plus de certitudes dans notre jeu". Pourtant, le coach rhodanien décide de dessiner sa formation en 3-5-2, seulement quelques jours après son 3-4-3 couché lors de l'Olympico. Sur le flanc depuis plusieurs semaines, Fekir retrouve une place de titulaire sur le front de l'attaque, tandis que le défenseur argentin Mammana honore sa première apparition en L1 et que Tousart est reconduit pour palier la suspension du capitaine Gonalons. La tête escortée de doutes, lui aussi, en raison d'une dynamique heurtée (quatre matchs sans victoires, dont trois nuls consécutifs en championnat), Frédéric Hantz aligne un 4-2-3-1 avec quelques changements notables. Derrière, Deplagne et Poaty – première en championnat pour lui –…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant