L'OL arrache le nul

le
0
L'OL arrache le nul
L'OL arrache le nul

Dominé pendant la grande majorité du match, l'OL a attendu l'expulsion de Wallace pour relever la tête et arracher un match nul. Service minimum.

Peut-être n'aime-t-il pas les joueurs de l'OL. La question mérite en tout cas d'être posée au vu du nouvel attentat footballistique dont s'est rendu coupable Wallace. On vient tout juste de dépasser l'heure de jeu lorsque le défenseur monégasque se jette les deux pieds en avant sur les tibias de Rachid Ghezzal. Carton rouge. Une faute aussi méchante qu'inutile pour celui qui avait déjà failli péter la jambe d'Umtiti la saison dernière. Et alors que Monaco maitrisait parfaitement la rencontre voilà que Wallace remet l'OL sur une piste royale avec, forcément, l'égalisation au bout.

Pasalic pour son premier but en L1


Visiblement content de retrouver leur équipe après la trêve internationale, les supporters monégasques se sont essayés au tifo pour l'occasion, sans succès. Et c'est donc avec un maillot géant de l'ASM dégoulinant des tribunes que les deux formations donnent le coup d'envoi de cette 10e journée. Dans un duel entre deux équipes décimées par les blessures, les joueurs de Jardim se montrent les plus entreprenants dés le début de la rencontre. Les occasions s'enchaînent sur les cages d'Anthony Lopes et si Pasalic et Silva ne trouvent pas le cadre, le gardien portugais doit s'interposer sur des tentatives de Moutinho et Lemar. En face, l'OL bafouille son football et ne parvient pas à construire ne serait-ce qu'un embryon d'action. Lacazette et Beauvue en profitent pour confirmer qu'ils n'ont pas grand-chose en commun sur le plan footballistique, tant les deux joueurs n'arrivent pas à combiner. À force de pousser, les Monégasques finissent par être récompensés lorsque Lopes foire totalement sa sortie sur un corner, permettant à Pasalic d'ouvrir tranquillement le score de la tête à bout portant. Une punition méritée.

L'attentat de Wallace


Sans doute agacé par la première période de ses hommes, Hubert Fournier décide de mettre un peu fraîcheur sur la pelouse avec les entrées de Ghezzal et Ferri censées faire oublier les tristes prestations de Beauvue et Darder. Et la différence ne tarde pas à se faire sentir, Ghezzal offrant un super ballon à Lacazette cinq minutes après son entrée en jeu, mais la reprise de l'attaquant lyonnais est bien captée par un Subasic vigilant. Le match n'a plus vraiment la même gueule et Wallace décide de donner un peu plus de chances à l'OL en venant cisailler Ghezzal au milieu de terrain et récolter un carton rouge…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant