L?offre de PSA en voitures propres s?étoffe

le
0
La technologie hybride imaginée par le groupe PSA pourrait révolutionner le secteur
La technologie hybride imaginée par le groupe PSA pourrait révolutionner le secteur
Certes moins investi que son compatriote Renault dans la technologie électrique, le groupe PSA, dont les graves difficultés financières n'ont évidemment échappé à personne, n'en mise pas moins une partie de son avenir ? de sa survie ? - sur les véhicules propres.



Une stratégie légitimée par l'offre proposée par la concurrence et, politiquement, par le plan de relance de la filière automobile dévoilé l'an passé par le gouvernement. Ce plan, rappelons-le, consiste notamment en une revalorisation du bonus-malus écologique, mesure-clef du Grenelle de l'environnement ayant vocation à réduire les rejets de gaz à effet de serre sur les routes, victime de son succès et qui avait perdu de son attrait en raison de la crise.

De fait, investir dans une voiture électrique ou hybride est devenu un choix également pertinent du point de vue économique, surtout si l'on tient compte des prix élevés du carburant. La direction de PSA l'a bien compris elle aussi, mais à la différence de la marque au losange, et sans pour autant délaisser les opus décarbonés comme en témoigne la Peugeot iOn, mise davantage sur les modèles alternatifs.

Ses ambitions en la matière sont élevées. Le constructeur a en effet présenté hier lors d'une conférence de presse au centre de recherche de PSA à Vélizy (Yvelines) un concept prometteur de véhicule hybride « inédit alliant un moteur à essence et un moteur à air comprimé, mais sans la traditionnelle batt
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant