L'offensive israélienne à Gaza entre dans son 3e jour

le
0
TROISIÈME JOUR DE L'OFFENSIVE ISRAÉLIENNE SUR GAZA
TROISIÈME JOUR DE L'OFFENSIVE ISRAÉLIENNE SUR GAZA

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - L'offensive israélienne contre la bande de Gaza est entrée dans son troisième jour, jeudi, et une nouvelle frappe aérienne a tué huit membres d'une même famille, dont cinq enfants, ont annoncé les autorités palestiniennes alors que de nouvelles roquettes ont été tirées vers Israël.

Le raid mené tôt jeudi matin est le plus meurtrier depuis le début des bombardements israéliens. Selon des habitants et des responsables médicaux, deux maisons ont été détruites par la frappe qui a eu lieu dans un quartier densément peuplé près de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, alors que les habitants dormaient.

Le ministère de la Santé palestinien a fait état de huit morts, dont cinq enfants, portant à 61 le nombre de Gazaouis tués depuis mardi, dont plus de 50 civils. Une quinzaine de personnes ont en outre été blessées.

L'armée israélienne n'a fait aucun commentaire sur ce raid, qui a fait suite au tir d'une trentaine de roquettes en moins d'une heure depuis la bande de Gaza.

La branche militaire du Hamas a dit avoir tiré six roquettes dans les premières heures de jeudi. Des militants palestiniens ont également tiré au mortier en direction de navires militaires israéliens croisant au large de Gaza.

Les médias israéliens ont rapporté que les sirènes d'alerte avaient une nouvelle fois sonné dans plusieurs villes du sud d'Israël. Certaines roquettes ont été interceptées par le "Dôme de fer", d'autres ont explosé au sol sans causer ni victime, ni dégât, ont-ils précisé.

Selon les autorités israéliennes, 105 roquettes ont été tirées dans la seule journée de mercredi tandis que l'armée israélienne a bombardé ce même jour 326 cibles à Gaza, dont des lance-roquettes, des tunnels, des camps d'entraînement et des dépôts d'armes.

Plus de 70 maisons ont également été détruites, d'après les autorités palestiniennes, ainsi qu'une voiture appartenant à un média en ligne gazaoui qui portait la mention "TV" sur le toit et dont le chauffeur a été tué tard mercredi soir.

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit se réunir en urgence jeudi pour discuter de l'escalade des affrontements entre Israéliens et Palestiniens.

(Nidal al Mughrabi et Allyn Fisher-Ilan; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant